Gâteaux de Noël grecs au miel et aux épices (melomakarona)

Les melomakarona sont des gâteaux traditionnels grecs pour la période de Noël, ils sont faits avec de l’huile d’olive, du sucre blanc, de miel et des épices (cannelle et clous de girofle). Le secret ici est la recette car elle est très différente de celles qui existe en Grèce et c’est cela qui fait sa particularité et son succès absolue ! Ces gâteaux restent friands en bouche même s’ils sont imbibés avec du sirop ! Elle n’est pas belle la vie ? Essayez et vous serez conquis !

A vos fourneaux car c’est simple, très bon et sain ! Cerise sur le gâteau ? Il n’y a pas de beurre ! C’est du 100% végétarien depuis des lustres !

En deux mots : 

« L’expérience de celui qui a vécu jusqu’ici toute l’intensité de tous les instants de sa propre vie ».

José de Almada Negreiros, Ultimatum futuriste aux Générations portugaises du XXe siècle (trad. Françoise Duffau) Tweet
Pour commencer…

difficulté facile
préparation– 10′
cuisson – 25’ + temps de repos 10h-16h
parts – 23 petits biscuits

   

Ingrédients

pour les biscuits

  • 1 + ¼ tasses de farine T45
  • ¼ càc de levure chimique
  • un peu de sel
  • ¾ tasse d’huile d’olive
  • ¼ tasse de sucre blanc
  • 1/8 tasse de jus d’orange
  • 1/8 tasse de cognac
  • ¼ càc de cannelle
  • un peu de clous de girofle en poudre (*)
  • le zeste d’un quart d’orange
pour le sirop
  • ½ tasse de sucre blanc
  • ½ tasse d’eau
  • ½ tasse de miel liquide (**)
pour l’assemblage
  • 60gr de cerneaux de noix

Etapes

pour les biscuits

  • Préchauffez le four à 180°C
  • Tamisez la farine dans un bol
  • Ajoutez la levure et le sel
  • Mélangez bien les épices ensemble et mettez-les dans le bol également (***)
  • Mélangez le tout bien avec un fouet afin de répartir la levure, le sel et les épices bien dans la farine
  • Dans un autre bol ajoutez :
    • l’huile d’olive
    • le jus d’orange
    • le cognac
    • le zeste d’orange et
    • le sucre
  • Mélangez tout bien avec un batteur électrique
  • Ajoutez la farine dans le bol des liquides avec une cuillère à soupe petit-à-petit et mélangez avec la cuillère au début et ensuite, vers la fin, malaxez tout à la main
  • Formez des petites boules de gâteaux de taille égale (~23 boules) et placez-les sur un plateau
  • Prenez chaque boule, aplatissez-la un peu avec la main et mettez-la dans un plat allant au four, avec le dos d’une fourchette faites-lui des petites incisions sur la surface, pas très profondes
  • Mettez les gâteaux au four et cuisez 25’

pour faire le sirop et imbiber les biscuits

  • Mettez dans une casserole :
    • le sucre
    • l’eau
    • le miel
  • Allumez le feu et remuez avec une cuillère en bois
  • Il faudrait cuire le sirop 5’ et pendant ce temps il y aura de la mousse qui se formera sur la surface ; il faut enlever cette mousse gentiment avec une cuillère à soupe ou un écumoire
  • Si les biscuits sont froids, il faudrait les réchauffer un peu pour qu’ils soient tièdes et ensuite verser dessus le sirop chaud (voire bouillant)
  • Laissez les biscuits se reposer une nuit (ou ~10h) afin qu’ils absorbent le plus de sirop possible
  • Le lendemain ou après une dizaine d’heures retourner les biscuits et laissez-les absorber du sirop de l’autre côté aussi, peut-être 4h-5h ou plus
  • Une fois qu’ils ont absorbé presque tout le sirop autour d’eux passez à l’assemblage

pour l’assemblage

  • Coupez grossièrement les cerneaux de noix soit au couteau soit au hachoir électrique
  • Posez les gâteaux du bon côté dans un plat et parsemez des noix par-dessus (****)
  • Faites des couchez successives si une couche n’est pas suffisante mais mettez du papier sulfurisé entre les couches pour que les gâteaux ne collent pas entre eux
  • Régalez-vous et joyeux Noël !!!

La petite histoire autour de ce dessert

Ces gâteaux au miel et aux épices sont les gâteaux traditionnels grecs pour Noël !  Ils s’appellent melomakarona ou μελομακάρονα et dans la consonance du mot on a le son de « macaron » donc je disais souvent à mes connaissances en France qu’ils sont les macarons grecs mais qu’ils sont fait à l’huile d’olive, au miel et aux épices et n’utilisent pas de crème ou d’œufs !

Tout le monde en fait en Grèce pendant la période de Noël ou en achete parce qu’on les trouve partout ! Il existe plusieurs recettes et plusieurs techniques pour les imbiber ! La recette que je vous présente ici est à mes yeux la meilleure recette parce que les gâteaux sont les meilleurs que j’aie jamais goûtés ! Leur particularité ? Ils restent friands en bouche même s’ils sont imbibés 🙂 Le secret est certainement sur le dosage des ingrédients pour faire les biscuits mais aussi à la façon avec laquelle on les imbibe qui est différente que celle de d’habitude car elle est plus simple, moins violente mais elle prend plus de temps ! De plus pour les imbiber on intervient très peu et alors chaque gâteau prend le sirop qu’il veut 😉

Essayez et vous verrez 🙂 Vous ne pourrez plus vous en passer de ces petits gâteaux grecs !

A vos fourneaux ! 

Inspiration

Cette recette vient de ma chère amie Soula en Grèce qui elle de son tour l’a eue de sa voisine Mme Despina qui l’avait trouvée à son tour dans un petit livret de recettes d’une marque grecque qui fait des poudres afin de confectionner des crèmes 🙂 Cette marque s’appelle « Giotis » et le livret date de 1963 !

La recette est une relique et c’est peut-être pour cela qu’elle est aussi bonne ! Franchement, il ne faut pas s’en passer 🙂

(*) Si vous ne trouvez pas de clous de girofle en poudre, vous pouvez prendre un peu de clous de girofle, les passer au mortier et prélever un peu de poudre, de toute façon il n’en faut pas beaucoup car c’est très fort.

(**) Si votre miel est devenu un peu dur, il suffit de le chauffer un peu et il redeviendra liquide.

(***) Au lieu de mettre les épices dans la farine comme j’explique plus haut, vous pouvez aussi les mettre dans les liquides et les battre avec le reste avant d’ajouter le mélange de la farine/levure/sel.

(****) S’il n’y a pas beaucoup de sirop du bon côté des biscuits, il faudrait en mettre en peu plus sur le dessus en prenant du sirop qui reste sur plat ; il faudrait prendre les biscuits très délicatement parce qu’ils sont très friands, si vous préférez vous pouvez mettre le sirop par-dessus avec une cuillère à café même si je ne l’ai jamais fait !

o-o C’est si bon ! o-o

Print Friendly, PDF & Email

2 thoughts on “Gâteaux de Noël grecs au miel et aux épices (melomakarona)”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *