Biscuits de Noël à l’huile d’olive et aux épices (melomakarona vegan)

Les melomakarona ou μελομακάρονα sont des gâteaux traditionnels grecs pour Noël ! Traditionnellement, ils sont faits au miel mais ici, ils sont présentés avec du sirop de fleurs de coco pour leur version vegan ! Ils sont faits traditionnellement avec de l’huile d’olive et des épices (cannelle et clous de girofle) et dans cette recette restent friands même s’ils sont imbibés ! Essayez, c’est délicieux et très facile à faire !

A noter que d’habitude en Grèce tout le monde se bat pour trouver la façon et le temps pour les imbiber, hors dans cette recette le process est tout simple et n’a pas besoin de votre attention tout le temps comme dans d’autres recettes !

Bon Noël à toutes et à tous !

En deux mots :

« Car, quand même je marcherais au milieu de l’ombre de la mort, je ne craindrai aucun mal, parce que vous êtes avec moi ».

Pour commencer…

difficulté facile
préparation– 10’
cuisson – 25’ (ou 30’ pour des biscuits plus grands) + temps pour imbiber (10h-12h)
parts – 23 petits biscuits ou  15 plus grands  

Ingrédients

pour les biscuits
  • 2 +1/4 tasses de farine T45
  • ¼ càc de levure chimique
  • un peu de sel
  • ¼ càc de cannelle
  • un peu de clous de girofle en poudre (*)
  • ¼ tasse de sucre blanc
  • ¾ tasse d’huile d’olive
  • 1/8 tasse de jus d’orange
  • 1/8 tasse de cognac
  • le zeste d’un quart d’orange
pour le sirop
  • ½ tasse de sucre blanc
  • ½ tasse d’eau
  • ½ tasse de sirop de fleurs de coco
pour l’assemblage
  • 60gr de cerneaux de noix

Etapes

pour les biscuits

  • Dans un bol, mélangez avec le fouet :
    • la farine tamisée
    • le levure
    • le sel
    • les épices (**)
  • Dans un autre bol, ajoutez les liquides, le sucre blanc et le zeste d’orange, càd :
    • le sucre blanc
    • le cognac
    • le jus d’orange
    • l’huile d’olive
    • le zeste d’orange
  • Mélangez tout bien avec un batteur électrique ou au fouet
  • Commencez à ajouter le mix des solides dans les liquides avec une cuillère à soupe
  • Mélangez bien la farine jusqu’à absorbation complète
  • Travaillez un peu la pâte à la main pour former une boule
  • Formez des petites boules de pâte et posez-les dans un plat allant au four
  • Aplatissez-les un peu avec le dos d’une fourchette, en faisant des petites incisions sur la surface
  • Cuisez 25’ si les gâteaux sont petits ou 30’ si les gâteaux sont plus grands

pour imbiber les biscuits

  • Dans une casserole, mettez :
    • le sucre
    • l’eau, et
    • le sirop de fleurs de coco
  • Allumez le feu et faites-le chauffer 5’ sur feu moyennement fort
  • Il faudrait enlever la mousse qui va se former avec une cuillère à soupe
  • Versez le sirop chaud, voire bouillant, sur les biscuits chauds
  • Laissez imbiber toute une nuit
  • Le matin retourner les biscuits sur le sirop, et laissez-les imbiber un peu de ce côté aussi (1h-2h)

pour l’assemblage

  • Coupez grossièrement les cerneaux de noix
  • Posez les gâteaux sur une assiette et parsemez avec des noix par-dessus
  • Vous pouvez faire des couches successives et les séparer avec du papier sulfurisé, si vous ne voulez pas qu’ils collent entre eux
  • C’est délicieux et surtout vegan !
  • Régalez-vous !

La petite histoire autour de ce plat

Cette recette est une recette traditionnelle grecque pour faire des gâteaux de Noël au miel, sauf qu’ici j’ai voulu faire une version vegan et donc j’ai remplacé le miel avec du sirop de fleurs de coco que j’aime beaucoup parce que je le trouve très parfumé ! et ça marche !

Les biscuits sont très bons et très friands tout en restant imbibés ! C’est particulier mais c’est grâce à cette recette qui de toute façon produits les meilleurs melomakarona ou μελομακάρονα qu’il y ait !

Si vous voulez connaitre plus sur l’histoire de cette recette, je vous invite de lire la petite histoire dans la recette traditionnelle 😉

Inspiration

Cette recette (hormis le sirop de fleurs de coco) vient d’un vieux fascicule qui date de 1963 d’une marque de crèmes grecques qui s’appelle « Giotis », pour plus d’information lisez l’histoire de l’inspiration de la recette traditionnelle 😉

(*) si vous ne trouvez pas de clous de girofle en poudre, passez ses fleurs au mortier et réduisez-le en poudre ; il ne faut pas beaucoup parce que c’est très fort

(**) il faut faire attention au dosage du clous de girofle ; il faut mettre un peu juste pour casser le goût et l’arôme de la cannelle 

o-o C’est si bon ! o-o

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *