La chronique : Vogue s’invite chez Gallica pour ses 100ans en France

Pour les 100 ans de la revue Vogue en France, replongez dans une époque mythique et découvrez la définition du chic à la française raconté par les américains avec grand succès !

En deux mots :

« On parle français !... »

Vogue, depuis la 1ère parution de l’édition française
Vogue - Source gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale de France
Couverture février 1922 par Helen Dryden
Source gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale de France

Si vous ne connaissez pas Gallica (*) il est temps que vous appreniez de quoi on parle car ça vaut vraiment le coût ! Gallica est la bibliothèque numérique de la Bibliothèque National de France (BnF). Elle recense des milliers de publications (livres, images, cartes, manuscrits…) en format numérique et consultable depuis sa maison sans aucun déplacement 😉 Elle n’est-pas belle la vie ?

L’autre jour je me baladais dans ses pages et j’ai découvert une section qui était dédiée à l’anniversaire de 100 ans en France de la revue américaine Vogue ! Les articles de cette section étaient plutôt orientés vers les années 20 et 30 et représentaient l’insouciance de la période entre les deux guères. J’ai été conquise par les illustrations et les couvertures de l’époque et alors j’ai décidé d’en parler dans cette chronique. 

octobre 1922

janvier 1925

juillet 1926

Un rappel : c’est quoi Vogue ?

J’imagine qu’il n’y a pas beaucoup de monde qui ne connaisse pas Vogue et sa position dominante dans le monde de la mode, mais alors qu’est-ce qu’on connait aujourd’hui de son histoire ? Cette revue de mode américaine a été fondée en 1892 par Arthur Baldwin Turnure et elle a été rachetée par Condé Nast en 1909. La version française avait été imaginée par Condé Nast très tôt mais elle a vu le jour qu’en 15 juin 1920. Depuis son début jusqu’à nos jours, Vogue prône l’élégance et la modernité, et s’adresse aux classes les plus aisées qui cherchent à s’informer et se divertir des dernières tendances qui touchent tous les aspects de la société : mode, beauté, culture, déco, santé et bien-être, life style etc

Peut-être tout ça paraît futile mais un futile élégant est quelque chose qui allège la lourdeur de notre vie et même si on ne peut pas « acquérir » les biens illustrés dans cette revue, on peut s’inspirer, divertir et éduquer notre œil et notre palet et rendre notre vie plus légère au-delà  des problèmes qui nous entourent.

juin 1920 – 1ère édition française

décembre 1932 – 1ère couverture avec photo

Vogue dès le début était une revue illustrée. Dessins au début, photographies plus tard et bien sûr des publicités dès la naissance de la discipline. La variété du style de ses illustrations à travers les décennies ont fait sa renommée.

février 1921

septembre 1921

décembre 1921

avril 1924

février 1926

juin 1926

février 1927

août 1930

janvier 1931

mai 1935

avril 1940

août 1936

C’était intéressant de replonger dans une période où l’insouciance régnait et les femmes ont commencé à se libérer. Vogue a réussi à capter cette transformation avec brio et style. Les plus grands couturiers s’invitent à ces pages ainsi que les voyages ou les spectacles à ne pas manquer !

Jean Patou et Lanvin

La carte du chic

Joséphine Baker

Tout cela accompagné par des publicités qui informaient des produits innovants ou des produits d’une qualité et notoriété déjà prouvées et acceptées par des clients fortunés et connaisseurs.

Elisabeth Arden – 1926

Louis Vuitton – 1926

Betty Davis
pour Max Factor – 1939

Découvrez toute la sélection des revues déjà numérisées et plongez vous-même dans une époque perdue mais jamais oubliée !

Bien à vous,
Dimitra

(*) C’est marrant mais gallica ou γαλλικά en grec ça veut dire français et est souvent utilisé pour dénommer la langue française.

>> share this <<

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *